ūüďĘūüéČJEUDI 20 JANVIER on maintient la pression ! Rassemblement ‚Äď 18H PLACE ROYALE : Ibiza Party !

Depuis le mois de novembre, les personnels de l'√©ducation de la Loire-Atlantique sont mobilis√©s pour obtenir davantage de moyens pour l'inclusion scolaire et l'Education en g√©n√©ral : ces revendications se sont √©tendues depuis lors aux coll√®gues du second degr√©, et ont trouv√© un √©cho retentissant dans la gr√®ve 13 janvier dernier. √Ä la suite de cette mobilisation r√©ussie, les organisations syndicales ont √©t√© re√ßues au minist√®re d'o√Ļ elles sont ressorties avec des r√©ponses qui sont tr√®s loin de contenter l'ensemble des personnels concern√©s. Dans un contexte √©pid√©mique qui ne fait qu'exacerber des difficult√©s structurelles, les annonces faites par Blanquer sont autant de crachats sur les personnels et des √©l√®ves malmen√©-e-s : instauration de la pr√©carit√© par recours aux contractuel-le-s, pas de cr√©ation de poste statutaire, aucun moyen pour l'inclusion scolaire...

Mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, le ministre attise toutes les col√®res. Si un √©ni√®me protocole, parvenu aux √©tablissements scolaires le lundi de la rentr√©e des vacances de No√ęl, et par voie de presse, ajoutait, depuis plusieurs jours d√©j√†, des motifs d'indignation, ce n'√©tait rien compar√© √† l'arrogance r√©v√©l√©e du ministre. En effet le 17 janvier, les enseignant-e-s ont appris le dernier aveu du d√©dain que leur porte Jean-Michel Blanquer : son entretien pol√©mique au ¬ę Parisien ¬Ľ, qui a provoqu√© la col√®re des enseignant-e-s, a en r√©alit√© √©t√© r√©alis√© depuis l‚Äô√ģle des Bal√©ares.

Face aux multiples formes de mépris de l'administration, aux demandes de moyens pour l'Education restées à ce jour sans réponse, SUD éducation 44 appelle les personnels enseignants, AESH, AED, étudiant-e-s et lycéen-nes à continuer de se mobiliser !

Ne l√Ęchons rien et retrouvons nous ce jeudi 20 janvier place Royale √† 18h √† Nantes pour un rassemblement festif et revendicatif ! Faisons entendre l'indignation que nous ressentons face aux affronts et √† la condescendance r√©p√©t√©s d'un ministre hors sol !